2008-02-21

Le don de vie

Pour la première fois, j'ai donné du sang aujourd'hui. C'est un expérience assez intéressante. Longue, par contre. On nous fait remplir un long questionnaire pour tenter de déterminer si l'on peut donner du sang ou nom. Il y a beaucoup de questions sur le VIH, l'usage de drogue, l'homosexualité et les voyages dans les pays étrangers.

Les mêmes questions et mises en gardes sont souvent répétées:
  • Avez-vous fait usage de drogues?
  • Avez-vous eu des relations homosexuelles avec un autre homme depuis 1977?
  • Avez-vous eu des relations sexuelles avec une personne dont vous ne connaissez pas le passé sexuel?
  • Avez-vous déjà payé pour avoir des relations sexuelles?
Les questions se retrouvent sur papier et un des employés d'Héma-Québec nous les repose à voix haute également.

Lors de la dernière étape avant le don de sang, on m'a demandé de confirmer, de façon confidentielle, que je voulais bien donner mon sang et qu'il n'était pas contaminé. Deux questions m'ont surpris:
  • Seriez-vous prêt à donner votre sang à un être cher?
  • Vous sentez-vous contraint à donner du sang?
Contraint? Comment fait-on pour se sentir obligé de donner du sang?

J'y retournerai.

2 commentaires:

prisk a dit...

En effet, ça peut surprendre. Je suis avec Hema Quebec depuis mon arrivée au Canada. Je me souviens encore de ce long questionnaire. Mais je le trouve tout de même moins traumatisant que mon inscription à la croix rouge en Haïti.
La bas, ils te posent des questions certes, mais t'avertissent qu'ils vont d'abord faire des tests pour vérifier que ton sang est "clean". Tu le donnes, mais une semaine plus tard tu as un rendez-vous pour qu'on te donne les "résultats".

Le jour dit, après avoir patienté, un préposé vient te chercher et t'amène au bureau du médecin qui t'accueille d'un air grave. Même quand tu sais que tu n'as rien, il y a quelque chose dans l'attitude de l'individu, qui te fait tout simplement douter "... et si...."

Il te demande de t'assoir, te regarde quelques secondes et te demande si tu sais pourquoi tu es la... (Il essaie de gagner du temps ou quoi... il doit y avoir quelque chose...)
Il t'énumère ensuite la liste de tests qu'on a du effectuer sur le sang (hepatite, syphillis, quelques uns dont je ne me souviens pas et finalement vih)
Ensuite il reprend cette meme liste et a chacun te dit s'il a été positif ou négatif.
Çà aurait été plus simple de dire "ils sont tous négatifs félicitations " non... il fait durer le plaisir en prenant son temps comme pour maintenir le suspens. Bref, hema quebec fut un charme après cette expérience.

Juste a titre d'info, de quel groupe sanguin es-tu ? Moi c'est O-

A bientôt !!!

Laurent Duperval a dit...

Bon, c'est pas brillant ce truc. Je viens de réaliser que lorsque quelqu'un fait des commentaires, je ne reçois pas de courriel...

Merci de tes commentaires. En effet, la situation avec un médecin haïtien n'est pas optimale. Ça ne donne pas tellement envie de retourner. Sans compter qu'il perd du temps qu'il aurait pu passer avec un patient qui en avait besoin plus que toi.

Mon type est A+.

A+,

L